19 juillet 2018

Cultivons nos quartiers ; des jardins partagés conviviaux et apaisants

Alice Pellé

Publié par Alice Pellé

Environnement Montpellier
Le service Cols verts Cultivons nos quartiers offre une multitude d'avantages aux habitants de zones urbaines et périurbaines. Dans cet article, nous vous parlerons de ces derniers, ainsi que de la plus récente application de ce service à nos collectifs: le jardin paysager et de vie de quartier de Frontignan.

Un lien fort entre l’homme et la nature

Cultivons nos quartiers est un service qui œuvre à sensibiliser les urbains à la protection de la nature, à la place de l’alimentation dans la santé et aux enjeux environnementaux. Ce service propose aux urbains de se retrouver au coeur d’un jardin partagé aménagé par leurs soins, pour planter des herbes aromatiques, médicinales ou quelques plants de fruits et légumes...pour les déguster à la belle saison. La découverte et la pratique de l’agriculture au sein des quartiers, adaptées aux contraintes de chacun, participent à la sensibilisation au respect de la nature et de la biodiversité.

Une flexibilité d’implantation

Les jardins partagés peuvent s’implanter partout en ville; sur le toit, les murs ou au pied de l’immeuble. Les cultures poussent en pleine terre, dans des espaces laissés à l’état sauvage et oubliés de tous. Cols Verts s’engage à vérifier la propreté des sols avant que les habitants en consomment ses denrées. Les graines peuvent tout aussi bien être plantées dans des bacs de cultures, placés au sommet de vos immeubles, pour plus tard former un jardin harmonieux et malléable à souhait.

Des activités pour tous, vers une meilleure vie de quartier

Encadré par un animateur maraîcher, il est possible de laisser libre cours à son imagination et d’agencer plantes, herbes, fruits, légumes et petits cailloux pour créer un magnifique jardin sous le thème du partage et de la relaxation. Il y en a pour tous les goûts. Les jardins partagés rassemblent des personnes de tous milieux sociaux, de tout âge et de toutes cultures. En effet, situé dans des quartiers dits ‘prioritaires’ de la ville, ces espaces visent à renforcer un esprit convivial de quartier dans des zones à fort taux de chômage et de précarité. Autours d’activités liés à la nature, à la biodiversité et au respect de l’environnement, de forts liens sociaux, souvent improbables, se tissent.

L’implantation d’un Jardin à Frontignan

  Grâce à l’investissement de Julie Boury, chargée de développement au sein de la tête de réseau, et celle des membres du collectif des Cols vers Montpellier, un jardin paysager et de vie de quartier a récemment été implanté au sein d’une résidence située à Frontignan. Il aura une visée double grâce à ses deux parcelles. Sur une première parcelle, vous trouverez plantes et herbes locales au milieu desquelles vous pourrez flâner et vous attarder à la lecture de petites fiches explicatives. Sur l’autre parcelle, vous pourrez participer à l’entretien et la récole de fruits et légumes frais, selon les principes de l’agroécologie et de la permaculture. Un espace où petits et grands s’instruisent et s’amusent à la fois!    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles dans Environnement